Vie de maman

Avoir des enfants rapprochés, bonne ou mauvaise idée ?

16 octobre 2017 - Maman Plume

Ayant passé mon enfance toute seule, un peu comme une enfant unique car j’avais 13 ans d’écart avec ma soeur, j’ai toujours eu envie d’avoir des enfants d’âges proches pour qu’ils ne soient jamais seuls et qu’ils aient quelqu’un avec qui parler, jouer et partager des choses…

Actuellement mes petits loups ont respectivement 4 et 6 ans (2 ans et 1 mois d’écart), avec le recule je peux enfin vous dire ce que j’en pense.

Le coté positif d’avoir des enfants rapprochés

  • La complicité : Je crois que ce que j’espérais le plus existe belle est bien ! A tel point que parfois j’ai l’impression d’avoir deux jumeaux (Niveau caractère et comportement).
  • Les activités : Jusqu’à présent, j’arrive à les mettre dans les même groupes d’activités/de niveaux la majorité du temps. Le coté chouette c’est que du coup ça divise par deux mes allers-retours, youhouuu
  • Les affaires bébés : Un des autres coté, c’est que les affaires bébés ont servis plusieurs fois et assez vite…
  • La même école : Toute petite section, petite, moyenne et grande section, sans oublier le cp sont dans la même école pour nous et franchement c’est le pied ! L’année prochaine je vais commencer les allers-retours speed pour être à l’heure dans deux écoles, à deux endroits différents outch
  • La baignoire à deux : Franchement 1 fois sur 2, ils prennent leurs bain à deux, je pense que tout de suite vous comprenez aussi le gain de temps…
  • Les jeux identiques : Actuellement à 4 et 6 ans, ils ont quasiment à une exception prés les même jeux et ils jouent presque tout le temps à deux !

Le coté négatif d’avoir des enfants rapprochés

  • Les couches et biberon : hé bien on les arrête pas, on les enchaine et je crois que du coup on peux compter ça en années de pratique sans pause !
  • Le rythme : croyez moi, avec deux enfants rapprochés, vous n’arrêterez JAMAIS, JAMAIS !
  • Jalousie : on arrive au stade où les deux comptent les frites dans l’assiette de l’autre, le temps passé dans les chambre à dire au revoir, qui passera en premier à la douche,…tout est motif à jalousie.
  • Les disputes : J’assiste parfois à des disputes spectaculaires entre les deux où si on les écoute ils ne veulent plus jamais se parler et ne seront plus jamais frère et soeur (lol). Pour les calmer, c’est chacun dans sa chambre dans ces moment la ! Hé la, dans les 5 minutes, ça commence à pleurnicher car elle/il voudrait bien retrouver sa soeur/son frère pour jouer alors que 5 minutes avant ils se tapaient dessus… SOS
  • Les réunions école : Grrrr, par exemple : les fêtes parents ou les enfants nous chantent une petite chanson et viennent ensuite nous donner, à papa et à maman, un petit cadeau. Comme ils sont dans la même école, les horaires tombent à 5 minutes prêt en meme temps !! du coup soit on se partage, soit on part avant la fin de l’un en loupant de le début de l’autre…
  • Les couchés dodos à rallonge : Déjà un enfant qui cherche des excuses et le soir c’est long, mais quand tu en as deux qui en plus s’associent, ça en devient terriblement long !

Pour conclure, je dirais que je ne regrette absolument pas et qu’au contraire, même si parfois c’est dur, j’admire et j’envie ce lien si particulier qui les unit.

J’espère qu’ils resteront tout le temps soudés dans les bons et mauvais moments…

Et chez vous comment ça ce passe ?

Vos enfant ont une grande différence d’âge ?

Je vous conseille également :

Les meilleurs excuses d’enfants pour ne pas ... Je ne sais pas chez vous, mais ici le soir c'est le festival des excuses en tous genres pour retarder l'heure fatidique du dodo ! J'avoue que certains...
Mes enfants ne boivent pas assez d’eau Voici une problématique qui vous touche probablement ! Avec l'été et les chaleurs qui approchent, l'eau sera encore plus indispensable au bon fonction...
Ma fille s’habille enfin seule ! L'autonomie un bien grand mot. Tout le monde le connait mais pas toujours évident de l'apprendre à nos enfants !C'est la faute de Maman ! Oui, ...

Vous aimerez aussi

8 Commentaires

  • Répondre Noémie 16 octobre 2017 at 10 h 27 min

    Intéressant, il me tarde que les miens grandissent un peu ! Ici Ma fille a 2 ans (25 mois pour être précise) et mes garçons ont 8 mois. C’est sport, intense mais chouette !

  • Répondre Weena 16 octobre 2017 at 11 h 56 min

    20 mois d’écart entre mes deux garçons ?
    Je retrouve bien les points positifs et certains points négatifs que tu évoque … d’autant plus qu’on en voudrait encore deux et que je ne compte pas mettre plus de 3 ans d’écart entre deux enfants ?. Bon, chez moi, la chance, c’est que la maternelle, le primaire et le collège ont tous les trois leurs entrées autour du même parking ? … et que les réunions de classes sont soit en commun (en maternelle), soit en différé ?

  • Répondre Stéphanie 16 octobre 2017 at 12 h 11 min

    Pour l’instant je n’ai qu’un fils. Un bébé qui aura bientôt 5 mois. Je me questionne déjà à savoir si j’en veux un deuxième ou pas. Je pense que chaque situation a ses avantages et ses inconvénients. Il suffit de savoir avec lesquels on est capable de vivre. ?

  • Répondre Brigitte BALLY 16 octobre 2017 at 12 h 56 min

    J’ai eu trois enfants, quand l’aînée a eu 4 ans naissait le second et la benjamine est arrivée 19 mois après …..Çà a été « musclé » ….Pas le temps de s’ennuyer à la maison …… Il y a toujours eu « la grande » et les deux « petits » !!!! La complicité entre les deux derniers n’a jamais failli ….Et je ne vous raconte pas l’adolescence ….Les années collèges ….les enseignants qui comparent ….. Ils ont maintenant 40, 36 et 35 ans …et je peux vous dire que mes enfants sont restés un « trio »génial !!! Se soutenant dans les bons comme dans les mauvais moments. Toujours présents à mes côtés !!! Me voilà à la retraite …Si je devais « recommencer » ma vie il y a peut être des choix que je ne referai pas …Mais pour mes 3 enfants je ne changerai absolument rien, je signe le contrat les yeux fermés.

  • Répondre Nisrine LANN 17 octobre 2017 at 9 h 49 min

    Chez moi juste un mini moi, et on pense au 2eme par contre lui il en veut pas il a dit c’ets « tatécorique » voulent dire catégorique…ca promet

  • Répondre LuciledeGuinzan 29 octobre 2017 at 16 h 01 min

    C’est génial cette complicité incomparable qui peut s’installer quand l’écart est faible. Je trouve cela dit sympa aussi d’avoir une relation de grand à petit quand il y a un écart plus grand. Moi je n’ai jamais envisagé d’avoir le courage de faire des enfants rapprochés, malgré les bons côtés que ça peut avoir. Et maintenant que je suis vraiment maman encore moins ! La première année a été horrible, gâchée par ce maudit RGO. J’ai vraiment la hantise que ce soit la même chose pour bébé 2 et j’ai même peur de ne jamais trouver le courage de me relancer alors que pourtant je veux un deuxième enfant !

  • Répondre jennifer engietiphaine 5 juin 2018 at 11 h 58 min

    Mes enfants ont 6 ans d’écart, et meme si des fois il y a des chamailleries, je sais très bien qu’elles ne pourraient pas vivre séparement. Ma soeur a fait le choix de faire deux enfants rapprocher, moi je dit bon courage, car son premier est un enfant qui passe ses journées a pleurnicher, il a eu 1 an en mars, elle est tombé enceinte une semaine avant les 1 an de son fils. Son fils ne dort jamais dans son propre lit, il dort toujours avec ses parents, meme pour la sieste de l’après midi et si ils ont le malheur de le poser 5 minutes, c’est la crise a ssuré, non franchement, ayant une enfant (ma fille ainée) qui est très pleurnicheuse, j’aurais pas pu supporter deux enfants rapprocher, après c’est un choix, chacun fait ce qu’il veut après tout

  • Répondre Nat 5 juin 2018 at 14 h 21 min

    Ma grande a 11 ans et ma seconde 8 ans

  • Répondre