Vie de maman

Et si on parlait de l’énurésie nocturne ?

29 octobre 2019 - Maman Plume

L’énurésie, savez-vous ce que c’est ? C’est tout simplement le petit accident pipi qui peut survenir la nuit lors du sommeil de votre grand enfant. Rassurez-vous, c’est très fréquent et des solutions existent et vous n’êtes pas seules…

Je vous avoue que n’étant pas concernée, je ne connaissais pas ce terme avant que la marque DryNites me contacte. Mais c’est aussi mon rôle que d’aborder pour vous ce type de sujets ! J’ai donc pu lire quelques articles et j’ai trouvé que le sujet était intéressant et que c’était une information assez importante à communiquer aux parents. En effet, ces accidents concernent de très nombreux enfants !

Qu’est-ce que l’énurésie nocturne ?

D’après le site de Drynites, près de 500 000 enfants sont concernés. Environ 10% des 5-10 ans,  3% des 12-15 ans. Et les accidents de pipi au lit toucheraient 3 fois plus les garçons que de filles.

Il n’y a pas de profil particulier, tous les enfants peuvent avec des périodes d’accident.

Quelles sont les causes de l’énurésie ?

Il existe de nombreux facteurs qui peuvent favoriser l’apparition d’une énurésie nocturne.

Ils peuvent être d’ordre physiologique :

  • Une vessie immature ou trop petite
  • Une production trop importante d’urine au cours de la nuit
  • Des facteurs génétiques
  • D’autres causes : une prématurité, une maladie, une infection urinaire…
  • Des difficultés de réveil durant la nuit

Mais peuvent aussi être d’ordre psychologique :

  • Le diabète
  • Des facteurs psychologiques : un événement marquant, un choc émotionnel, la naissance d’un nouvel enfant, le départ d’un proche, un échec scolaire…

Comment rassurer votre enfant pendant cette période délicate ?

Comme le titre le dit, c’est bien souvent une période délicate. Il faut rassurer un maximum votre enfant et lui proposer une routine de bonnes habitudes à prendre et à faire avec lui matin et soir. Pour toutes ces astuces, n’hésitez pas à consulter le site de DryNites, il regorge d’astuces, de témoignages et de conseils…

Ayant étudié le site DryNites pour l’occasion (site de vente de couches, dont couche 8-15 ans), je sais qu’il propose des sous-vêtements de nuit jetables discrets (personne ne les voit). Ceux-ci pourront aussi rassurer vos enfants lors des dodos hors de la maison.

Petit conseil Drynites :

Pour les plus grands, si votre enfant ne porte pas de sous-vêtement absorbant et qu’il y a un accident au cours de la nuit, laissez-lui à portée de main un pyjama et des draps de rechange pour plus d’autonomie.

Si votre enfant enfile un sous-vêtement de nuit DryNites, il se rendormira plus facilement et en toute confiance. C’est aussi à lui le matin de mettre son sous-vêtement de nuit à la poubelle en cas d’accident.

Ne culpabilisez pas votre enfant, dédramatisez la situation et rassurez-le.

Je fais ma curieuse, mais avez-vous une expérience dans les énurésies ? N’hésitez pas à laisser vos astuces aux parents ci-dessous…

*Cet article est sponsorisé, en savoir plus.

Vous aimerez aussi

5 Commentaires

  • Répondre Benault 29 octobre 2019 at 23 h 42 min

    Bonsoir mon fils à était touché il porteur d’un handicap et c vrai que lui donner de l’autonomie sa lui a était bénéfique sa était super long je n’est jamais punis ni fait de réflexion je les accompagner on en discuter et je suis très fière de lui il a réussi

  • Répondre Lau.b 1 novembre 2019 at 22 h 00 min

    Bonjour, ici mon aînée a été touché jusqu’a ses 6 ans. C’était physiologique, il n’arrivait pas à se retenir. Nous avons utilisé ses protections mais en taille 7-11 ans il me semble.
    Effectivement, il faut rassurer l’enfant, être patient, lui dire que ça viendra un jour et jouer la carte de la discrétion en toute complicité avec l’enfant.
    Le pédiatre nous avait fait essayer mes calendriers mais c’était trop démotivant pour lui. Par contre, je me suis toujours refusée à le réveiller la nuit pour l’emmener aux toilettes et je ne lui aurait jamais donné des médicaments (à partir de 6 ans). Il été très performant au niveau langage et moteur très bébé et encore mais la propreté est venue plus tard, on ne peut pas tout faire en même temps!
    Le plus dur pour lui a été quand sa sœur a été propre du jour au lendemain jour et nuit. Et aussi quand il est devenu pudique, il a fallu être très discret quand il y avait du monde à la maison ou quand on dormait à l’extérieur, c’était son secret.
    On avait toujours un pyjama, une couette avec sa housse, une alèse et un drap housse de prêts pour changer tout ça vite fait la nuit.
    Puis on a vraiment fait attention à sa consommation de boisson après 18h et ça a été déterminant.
    Beaucoup de patience, pas de culpabilisation, le respect de son sommeil, surveillance des boisions et hop un jour, quand tout est prêt ça marche!

  • Répondre Had 3 novembre 2019 at 4 h 29 min

    Bonsoir justement je suis en pleins dedans alors que ma fille a toujours été propre je comprends pas je vais donc osculter elle a 6ans j’ai limité les boissons etc mais ça n’a rien changé j’espère juste rien de grave.

  • Répondre Perrine 3 novembre 2019 at 21 h 18 min

    Coucou,
    ma fille a été énurésique jusqu’à ses 9 ans….elle avait honte de porter encore des « couches » (mais merci drynite d’exister) alors qu’elle avait 8 ans….
    Son problème était un sommeil trop profond…on a donc testé « l’alarme pipi »…un détecteur dans la culotte déclenche une alrme (ou vibreur) dès qu’il sent l’humidité…ça réveille l’enfant et il peut courir se soulager aux toilettes…il vaut mieux prévoir de dormir avec l’enfant la 1ère semaine pour qu’il s’habitue à éteindre lui même l’alarme…
    Après 3 mois , on a vu les effets…
    A 10 ans, ma fille a encore parfois des accidents (surtout quand elle est très fatiguée) mais rien de comparable car avant c’était toutes les nuits!

  • Répondre Ophelie 4 novembre 2019 at 12 h 24 min

    Bonjour ma fille a seulement 3 ans mais elle a du mal la nuit. Enfait si elle boit un bibi le soir c’est difficile pour elle si elle n’en boit pas e’ général c’est bon. Ou alors si elle a de la fièvre elle ne doit pas se sentir bichette. On a instaurer le pipi avant d’aller au dodo et ne plus boire juste avant aussi. C’est pas tous les jours mais parfois 4 nuits d’affilé et la ça fait 3 nuits sans pipi. Justement si ça dure trop je devrais trouver un moyen qu’elle ne dorme pas mouillée car nous elle reste jusqu’au matin sans s’en rendre compte ce ne doit pas être agréable….

  • Répondre